Poste son/lumière

Poste son/lumière

• La Lumière :

Lever l’interrupteur gauche sur le tableau électrique dans le local son/lumière (il allume les projecteurs).

Allumer l’interrupteur sur le mur à côté de la table lumière (la table s’allume automatiquement, au besoin il y a un interrupteur sur la table).

Un bouton «black out» s’allume automatiquement, il clignote en jaune et vite, il faut faire un appui long pour l’oter, sinon la table ne fonctionne pas.

Enclencher au besoin le mode «1.48 single», indicateur vert avec le bouton «mode select». Ce mode permet de gouverner chaque projecteur indépendament.

L’interrupteur 1 correpond au projecteur le plus à gauche, le 2 au suivant… jusqu’à 4. Les 4 projecteurs devant sont donc les 4 interrupteurs du haut sur la table.

Les interrupteurs 5 et 6 aux projecteurs sur la droite.

L’interrupteur 7 : aux deux projecteurs intérieurs du fond de la salle.

L’interrupteur 8 : aux deux projecteurs extérieurs du fond de la salle.

Les 6 interrupteurs entre chaque tranche (1 et 2 par exemple), correspondent aux couleurs de chaque projecteurs et sont dans l’ordre suivant (de gauche à droite) :

Rouge

Vert

Bleu

Blanc

Ambre

UV

Éviter la couleurs verte, ça donne mauvaise mine aux musiciens.

Voir avec les musiciens qui parlera le plus pour toujours avoir une lumière sur lui.

Régler les projecteurs de façon à n’en avoir aucun sans lumière.

• Le Son :

Toujours allumer la table en premier et ensuite les hauts-parleurs.

Éteindre dans le sens inverse.

Quand les musiciens arrivent leurs demander :

Combien de musiciens sont-ils ?

Où ils se placeront ?

Combien de retour leur faut-il ?

De combien de micro auront-ils besoin ?

– Les amplis :

Ont-ils un Di (prononcé à l’anglaise) ?

Si les amplis des musiciens ont un DI intégré,

relier l’ampli directement à la table son avec un cable XLR.

Pour les guitares électro accoustique,

prendre un DI dans le local son et relier la guitare au DI

et le DI à la table son.

Certaines guitares peuvent être directement branchées

à la table son avec un câble jack.

Certains amplis n’ont pas de DI donc on branche un Di à l’ampli et le DI à la table son.

4 DI sont disponibles dans le local son.

– Les micros :

Les SM58 : micro à boule grise, multi-directionnel (5 micros en réserve).

Les SM57 : micro noir, directionnel (normalement 2 -en ce moment plus qu’un- micros en réserve).

Les micros se trouvent dans le local son, dans une malette «Schur», ils ont chacun une sacoche dans lesquels il faut les ranger avec leur pince à micro.

Il existe un kit de micro pour batterie avec un overhead (au dessus de la tête) pour la batterie mais aussi pour le piano.

Chaque micro doit être relié à la table son pour un câble XLR.

– La table son :

Tous les interrupteurs doivent être baissés à zéro et les boutons éteins avant l’allumage pour éviter les sons intempestifs.

La table est découpée en tranche de boutons de couleurs qui règlent chacun chaque élément branché à la table.

Le premier bouton blanc est le «gain», c’est le volume d’entrée.

Le bouton jaune est le «compresseur».

Avec le gain, règler le vumètre (règlette de diode verte/orange/rouge), pour l’activer appuyer su PFL.

Ensuite appuyer sur «on» (bouton lumineux) et sur «ST» (petit bouton rouge), lever le potentiomètre (l’interrupteur).

L’interrupteur général est rouge et il doit bien sûr être levé pour que les réglages fonctionnent.

Le bouton rouge suivant permet de règler les panoramiques (stéréo).

Le bouton bleu gère les retours.

Il faut rajouter un peu de réverbération («réverb»). En général on met le réglage 1. Appuyer sur «on», lever le potentiomètre, appuyer sur «ST» puis règler le bouton blanc bas de chaque tranche pour règler la réverb.

Attention : si boitier de direct, appuyer sur «phantom +48 v.».

Dans le local son, les câbles XLR avec un scotch marron sont dédier aux projecteurs.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.